Nouvelles et opinions

Messages des Fêtes

12 décembre 2018



Message des Fêtes du president


Chers père et mère Noël,

J’ai été un garçon bien sage cette année, car j’ai participé à de nombreuses réunions de section et de district et passé beaucoup de temps à parler avec nos membres. Lorsque vous voyagerez à travers le Canada cette année, veuillez remercier tous nos bénévoles qui font de nous l’éminente association que nous sommes. Vous passerez aussi au domicile de la plupart de nos membres et je suis certain qu’ils vous laisseront du lait chaud (ou peut-être quelque chose d’un peu plus fort) et des biscuits. En adhérant à notre association, ils ont démontré leur engagement à protéger les prestations pour lesquelles ils ont travaillé si fort. C’est pourquoi nous vous prions de leur apporter, en cadeau, l’assurance que leur association travaille pour eux, assidûment et constamment.

Et, mère Noël, même si vous ne voyagez peut-être pas avec le père Noël, nous savons à quel point vous jouez un rôle important. Vous êtes la partenaire à parts égales du père Noël, et c’est ce que sont les conjoints de nos bénévoles. Vous soutenez et vous épaulez le père Noël. Je suis certain que vous et le père Noël accorderez une attention particulière aux conjoints (hommes et femmes) de nos bénévoles. Alors, s’il vous plaît, donnez-leur en cadeau ce qui figure à leur liste de souhaits.

Père Noël, vous rendrez aussi visite à de nombreux retraités de la fonction publique, des Forces armées canadiennes et de la GRC qui ne sont pas membres de notre association. Si vous laissiez une invitation à devenir membre dans leur bas de Noël, accompagnée d’une chaleureuse recommandation en ce sens si possible, ce serait un beau cadeau.

Et, parlant de devenir membre, comme vous êtes tous deux des fonctionnaires, je vous ferai parvenir un formulaire de demande d’adhésion à notre association. Ce serait là un beau cadeau pour nous!

Vous rendrez également visite au personnel de notre Bureau national qui travaille d’arrache-pied pour faire de notre association l’organisation professionnelle qu’elle est et pour offrir des services à nos membres. Je peux attester que tous les membres du notre personnel figurent sur la liste des personnes sages, car ce sont des gens très loyaux et fiables qui croient en notre mission.

Je pense que tous nos membres croient en vous, père et mère Noël, et en ce que vous représentez : la paix, la joie, le bonheur, l’amour, l’amitié, la générosité et l’espoir. C’est aussi ce que je souhaite à tous nos membres.

Merci, père et mère Noël!


Jean-Guy Soulière



Message des Fêtes du DG


Ce matin, Radio-Canada diffusait une entrevue radiophonique avec l’ambassadeur d’Autriche au Canada.

Et là, vous vous demandez probablement pourquoi, au nom du ciel, Simon nous parle-t-il d’une entrevue avec un ambassadeur, et Autrichien en plus?

Bien sûr, je vous en parle parce que l’entrevue portait sur cette période de l’année. Comme je vous l’ai déjà mentionné dans des messages de Noël précédents, ma famille et moi célébrons Noël comme une fête religieuse et l’un des aspects que j’aime le plus durant la saison des fêtes consiste à faire jouer des cantiques de Noël traditionnels. Pas les chants de Noël hollywoodiens avec joyeux grelots, mais les vrais cantiques, ceux qui remontent loin dans le temps, ceux que les individus et les chorales chantent depuis des années, ceux qui encouragent l’esprit à s’élever ou à réfléchir dans la paix et le calme.

J’aime plusieurs cantiques. Certains figurent parmi mes favoris parce que je les entends depuis mon plus jeune âge. Lorsque mon père décorait notre sapin de Noël, il faisait jouer un disque (je sais, quelle technologie ancienne!) enregistré à la cathédrale de Canterbury. C’est pourquoi la voix pure d’un jeune choriste chantant « Once in Royal David’s City » (Il était une fois dans la ville royale de David) en solo me donne toujours la chair de poule et me rappelle mon père. Il est relativement ironique qu’une famille catholique comme la nôtre écoute une chorale de la plus anglicane des églises, mais c’est en quelque sorte ce que Noël incarne pour moi : la paix et la bonne volonté pour tous, peu importe nos différences, ou peut-être bien à cause d’elles.

Mais si je devais choisir mon cantique de Noël préféré, ce serait « Sainte nuit », et c’était le sujet de l’entrevue.

Cette année marque le 200e anniversaire de la composition et de la première présentation de « Sainte nuit » en Autriche. C’est mon cantique préféré tant pour la simplicité de sa mélodie (je peux presque la jouer moi-même au piano) que pour la profondeur de ses paroles, évoquant la paix qui est si importante pour moi en cette période de l’année.

Et, comme Jean-Guy, que vous fêtiez Noël ou que vous souhaitiez tout simplement ne pas avoir à écouter toute cette musique de Noël ennuyeuse à la radio et dans les centres commerciaux, je souhaite à chacun d’entre vous la paix, la joie, le bonheur, l’amour, l’amitié, la générosité et l’espoir. 


Simon Coakeley