Nouvelles et opinions

À la suite de la publication du budget de 2018, Retraités fédéraux a des questions pour Bill Morneau

28 février 2018

L’honorable Bill Morneau.


Ce matin, le président de Retraités fédéraux Jean-Guy Soulière a assisté au déjeuner du Club économique du Canada, pour entendre les propos du ministre des Finances Bill Morneau à la suite de la publication du budget fédéral de 2018. Comme le mentionne notre analyse du budget, l’édition de cette année contient de nombreux points aussi alléchants que des articles présentés en vitrine de magasin. Et, tout comme ces beaux articles en vitrine, tout n’est pas exactement tel que montré.

Afin d’avoir des précisions sur les mesures apparemment fragmentaires du budget qui concernent les aînés et les retraités, Retraités fédéraux avait espéré poser trois questions au ministre des Finances. Mais alors que les questions avaient été recueillies auprès des participants avant l’événement, les nôtres n’ont pas été posées.

Néanmoins, Retraités fédéraux persiste. Ces questions sont importantes. On doit y répondre. Et nous les poserons, de toute façon.

  1. Dans ce budget, vous vous êtes engagés à « obtenir des commentaires auprès des pensionnés, des travailleurs et des entreprises » pour protéger les pensions des Canadiens. Votre budget de 2018 comprend l’engagement d’adopter une « approche pangouvernementale axée sur des faits » pour assurer la sécurité de la retraite de tous les Canadiens. Cela comprend sûrement une révision de l’approche actuelle de votre gouvernement en matière de politiques sur les pensions, comme celle qui permet aux employeurs de manquer à leur parole au sujet des régimes de pensions à prestations déterminées déjà acquises. Cela signifie-t-il que vous allez retirer le projet de loi C-27?

  2. En ce qui concerne la santé et les aînés, nous avons constaté une poignée de mesures assez fragmentaires dans ce budget. Un ministre des Aînés ferait la différence. Nous avions espéré que ce budget en aurait au moins planifié un. À quel moment pouvons-nous nous attendre à ce que ce rôle important soit créé et comblé?

  3. Notre Association a été heureuse de constater la présence de plans pour appuyer le projet pilote d’aînés en santé au Nouveau-Brunswick — c’était un élément clé de notre mémoire prébudgétaire et de notre présentation au Comité des ressources humaines de la Chambre des communes au sujet de son étude sur l’amélioration de l’inclusion et de la qualité de vie des aînés. Le Canada ne manque pas de modèles de prestation de soins novateurs qui peuvent être efficaces pour les aînés en matière de soins à domicile, comme le Programme pour l’autonomie des anciens combattants et des programmes communautaires qui utilisent l’infrastructure et les services existants pour s’assurer que les aînés ont accès à suffisamment de soins à domicile et à d’autres soutiens en matière de santé. Votre gouvernement prévoit-il appuyer et investir dans d’autres programmes communautaires ou provinciaux innovateurs dans le but de les reproduire partout au pays?