Nouvelles et opinions

Le principal enjeu à surveiller au Parlement : Une stratégie nationale sur les aînés

08 février 2018
 Visiteur de santé et une femme âgée lors d'une visite à domicile.

Les intervenants qui représentent les fournisseurs de soins de santé et les aînés suivront de près le gouvernement libéral, pour voir s’il utilisera l’année 2018 pour commencer à élaborer une stratégie nationale pour les aînés.

Au cours des sept dernières années, le nombre de Canadiens âgés de plus de 65 ans a considérablement augmenté. Si les prévisions de Statistique Canada s’avèrent exactes, les aînés constitueront le quart de la population totale du pays d’ici 2031.

Tout à fait conscients de ce changement démographique rapide, les organismes de soins de santé et les associations d’aînés demandent depuis des années à Ottawa de créer une stratégie nationale pour les aînés. À leur avis, une telle stratégie permettrait de s’assurer que la population âgée du Canada reçoit les soins dont elle a besoin et que le gouvernement est prêt à gérer les coûts associés aux pressions croissantes qui s’exercent sur le système de soins de santé.

Un ancien président de l’Association médicale canadienne a qualifié les soins aux aînés d’« enjeu primordial de notre temps en matière de santé ». (Note : L’article est en anglais.)

En mai 2017, la Chambre des communes a adopté une motion présentée par le député libéral Marc Serré, qui demandait au gouvernement fédéral de commencer à élaborer une stratégie nationale pour les aînés et ordonnait au Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées de se pencher sur des moyens de la faire progresser.

Le comité parlementaire a commencé son étude au début de juin et a entendu 65 intervenants et témoins au cours de 11 réunions. Le 29 janvier 2018, les membres du comité se sont réunis à huis clos pour discuter de leur rapport préliminaire. Il est donc probable que les groupes de députés présenteront leur rapport final dans un proche avenir.

La création d’une stratégie nationale pour les aînés ne figurait pas sur la liste des promesses électorales des libéraux, mais le gouvernement Trudeau affirme qu’il est déterminé à améliorer le bien-être des aînés canadiens. Dans une déclaration publiée le 1er octobre 2017 — Journée nationale des aînés —, le premier ministre Justin Trudeau a vanté le travail du gouvernement, au sujet de l’augmentation du Supplément de revenu garanti pour les aînés à faible revenu et célibataires, de la création du Crédit canadien pour aidants naturels et du rétablissement de l’âge d’admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse à 65 ans au lieu de 67 ans.

« Qu’il s’agisse de logement, de soins de santé ou de sécurité du revenu, nous continuerons à aider les aînés canadiens à obtenir le soutien nécessaire pour participer à leur communauté et pour vivre une retraite sûre et digne », a affirmé M. Trudeau dans sa déclaration.


Renseignez-vous davantage sur nos démarches à l’appui de la stratégie nationale pour les aînés.