Ah, la liberté d'être sur la route!

Dave Finn

 

Vadim.Petrov / shutterstock.com

 

La liberté de rester ou de partir, la liberté d'explorer ou de repartir... je parle de véhicules récréatifs (VR), pas de motocyclettes. Je suis tombé en amour avec le caravaning il y a près de 30 ans, lorsque notre aventure en Australie s'est transformée en expédition motorisée en Nouvelle-Zélande.

 

Quelques mois auparavant, ma femme et moi avions pris la très brave décision de vendre notre maison et de partir explorer les pays riverains du Pacifique, avec nos deux petites filles. Pour un grand saut, c'en était tout un. Au début, nous sommes restés dans une copropriété à Hawaï et dans une station balnéaire aux Fidji. En Australie, nous avons campé ou séjourné dans des parcs à roulottes, des auberges et, à l'occasion dans un hôtel. Mais ce n'est que lorsque nous nous sommes procuré une autocaravane que je me suis finalement senti à la maison, loin de la maison.

 

Le cri « Allons! » figure au début de nombreuses strophes du poème Song of the Open Road, de Walth Whitman.  Ce poème évoque le plein air et tout particulièrement le fait de se trouver sur la route comme étant des lieux où les gens peuvent faire des rencontres marquantes, où le statut importe moins et où l'expérience importe plus. Je pense que c'est également le mantra des gens que nous avons rencontrés et qui utilisent leur VR pour aller voir leurs amis et retourner à des endroits familiers ou, encore, satisfaire leur soif d'aventure.

 

Nous avons rencontré des gens qui se rendent à des réunions familiales dans leur RV, qui louent un RV tous les étés pour leurs vacances ou qui se déplacent plusieurs semaines par an dans un RV. Il n'est pas inhabituel de bavarder avec des gens qui passent leur été à parcourir notre beau pays en RV pour aller allègrement dans le Sud ensuite en décembre pour échapper à un autre hiver. J'ai même rencontré un couple qui avait passé deux ans à voyager au Canada, aux États-Unis et au Mexique. Un mois à peine après leur retour, ils planifiaient déjà une autre escapade de longue durée.

 

Pourquoi essayer le caravaning?

Quel est l'attrait? Demandez à quelqu'un pourquoi il aime voyager en VR et vous obtiendrez des commentaires comme « C'est relaxant », « C'est pratique », « C'est abordable », « Je peux cuisiner mes propres repas », « Je peux dormir dans mon propre lit », « Je n'ai pas à emballer et à déballer mes valises » ou « Je monte à bord et je suis prêt à partir ». Mais celui qui reviendra le plus souvent est « C'est une excellente façon de rencontrer des gens et de se faire de nouveaux amis, souvent pour la vie. »

 

Lors d'un cocktail ou d'une réception, vous pouvez causer avec diverses personnes, mais il est difficile d'avoir une conversation authentique. Au sein de la communauté des VR, ce n'est pas le cas. Les gens veulent vraiment vous connaître, savoir d'où vous venez et où vous allez. Ils veulent vous faire part de leurs expériences, de leurs conseils et de leurs « connaissances exclusives », pour vous aider à tirer le meilleur parti de l'endroit que vous visitez ou à décider de votre prochaine destination. Nous avons eu certains de nos meilleurs conseils de voyage autour d'une table de pliage de vêtements dans une buanderie payante ou d'un feu de camp, à échanger des récits.

 

L'attrait romantique de la route est manifeste, mais les VR sont-ils vraiment pratiques et confortables?

 

Selon Liberté en VR, une coalition fabricants, de concessionnaires et de propriétaires de terrain de VR, des études prouvent que le caravaning revient moins cher qu'une semaine de vacances traditionnelle pou une famille de quatre personnes, si l'on tient compte du coût des billets d'avion, de location de voiture, d'hébergement à l'hôtel et des repas au restaurant.

 

 

Parcourir le Cap-Breton en VR

J'ai longtemps fait du camping et voyagé avec plusieurs types de VR, parfois avec ma femme, parfois avec des amis et, à l'occasion, avec un groupe. Il y a deux ans, j'ai parcouru l'île du Cap-Breton tout entière avec mon beau-fils, au volant d'une autocaravane Midi. Nous voulions faire les remarquables parcours de golf qui s'y trouvent, mais le trajet en VR a très certainement changé ces vacances de manière positive.

 

Nous sommes partis du terrain de camping Ben Eoin RV Resort & Campground (disponible en anglais seulement), situé sur les plages de sable du lac Bras d’Or, immédiatement au nord de Sydney. Durant le trajet de la portion est de la piste Cabot à Ingonish, nous nous sommes tous deux émerveillés de la beauté de la côte atlantique et de la façon dont notre maison sur roues d'un poids de près de deux tonnes négociait les courbes et les pentes raides. Pendant les quatre jours suivants, nous avons vécu en nomades. Nous avons fait des haltes près des parcours de golf que nous voulions essayer, popoté nos propres repas et avancé à notre propre rythme.

 

C'est l'idéal pour mieux connaître quelqu'un. Les souvenirs que nous avons récoltés sur la route sont irremplaçables. Les intérêts communs forgent des liens communs. En voyageant ensemble, en jouant au golf ensemble, en échangeant des récits d'aventures d'autrefois et en écoutant des anecdotes sur mon nouveau petit-fils, notre amitié s'est renforcée et notre voyage a été plus riche.

 

Des destinations inspirantes

Et par la suite? En plus de l'île du Cap-Breton, j'ai aussi fait le tour de l'Île-du-Prince-Édouard, parcouru la route traversant le parc national des Glacier entre Banff et Jasper, passé du temps au lac Moraine dans les Rocheuses et négocié les cols de montagne entre Calgary et Vancouver. À mon avis, rien ne surpasse un VR pour explorer le Canada.

 

L'été dernier, j'ai passé quelques jours au parc national Forillon dans la péninsule gaspésienne, à marcher dans les sentiers, faire du kayak avec les phoques, photographier les orignaux à l'aube, observer les baleines et baigner dans la culture locale. Toutefois, j'ai manqué de temps et je reviendrai très certainement au parc Forillon.

 

Ma femme veut résolument aller dans le Nord. Le Grand Nord! Elle veut retourner à Yellowknife pour décrocher pendant un certain temps et se fondre dans une petite communauté. Il y a quelques années, elle est allée y travailler pendant deux semaines et les aurores boréales n'ont daigné danser majestueusement que durant sa dernière soirée. Et maintenant, elle veut se faire de nouveaux amis et se trouver au milieu du ballet boréal, assise sur le marchepied de sa « maison ». Je n'ai certainement rien contre!

 

Plus près de chez nous, le parc Algonquin m'attire. Autrefois, j'allais faire du canot-camping sur les diverses îles du parc. Mais comme je me fais vieux, je dois admettre que le confort me sied mieux.  Le « camping » en VR me donne une belle occasion de revivre certaines aventures de ma jeunesse, mais de manière moins rustique. Et je ne peux imaginer un plus bel endroit pour faire entendre à nos petits-fils le chant d'un huard et leur faire découvrir combien on peut s'amuser dans la nature.

 

Parlons chiffres

Quels sont les coûts? Pour vous donner une idée, notre autocaravane Midi se loue pour environ 230 par jour en juin en Nouvelle-Écosse, soit 1666 $ par semaine. Cela comprend les assurances et 100 kilomètres par jour. Les plans de kilométrage supplémentaire prépayés reviennent à environ 0,33 $ le kilomètre. Vous pouvez aussi acheter une trousse domestique qui comprend la vaisselle, les casseroles, les serviettes de bain et la literie pour 80 $ par personne, si vous n'apportez pas vos propres articles. Les coûts de carburant varient beaucoup, selon la taille et le type de VR. Notre moyenne s'élevait à 24 litres par tranche de 100 kilomètres.

 

Au Canada, de nombreux parcs nationaux et terrains de camping privé ont des terrains qui conviennent à des VR. Pour la plupart, les frais de nuitée vont de 25 $ à 45 $ CA, ce qui comprend le raccordement à l'eau, à l'électricité et aux égouts.

 

Hébergement gratuit

Vous voulez une option encore moins chère? Plusieurs collectivités permettent, voire encouragent, « la nuitée à la dure ».

 

Autrement dit, passer la nuit sans être raccordé aux services. Si vous ne faites que passer et que votre VR est autonome (cuisine, lit, douche et toilette), vous pouvez passer la nuit à de nombreux endroits, souvent gratuitement.

 

Walmart accueille les caravaniers depuis longtemps, en leur permettant de rester la nuit dans ses stationnements. Plusieurs autres détaillants et municipalités ont emboîté le pas, espérant que vous contribuerez à l'économie locale lorsque vous avez de services et de provisions. Un échange des plus équitables, à mon avis!

 

Les casinos ont aussi la réputation d'offrir l'hospitalité aux caravaniers. Bien entendu, ils espèrent que vous viendrez jouer mais, même si ce n'est pas le cas, ils considèrent être gagnants si vous assistez aux divertissements ou prenez un café, et si vous passez le mot à vos amis.

 

En fait, la nuitée à la dure n'est pas un droit, c'est un privilège. Et de nombreux endroits dérouleront le tapis rouge devant les caravaniers qui passent la nuit sur place, partent le matin, demandent la permission et obéissent aux règlements locaux. Toutefois, les Walmart et les municipalités ne permettent pas toujours de garer un VR pour la nuit. Faites votre recherche. La nouvelle application Allstays (disponible en anglais seulement)


pour appareil Apple et fonctionnant sous Android (version de luxe 11,99 $ US) compile des renseignements sur plus de 29 000 terrains de camping, parcs et possibilités d'hébergement de nuit au Canada et aux États-Unis. Un petit investissement pour vous faciliter la vie pendant tous vos voyages.

 

Le mot de la fin

Comme je suis né durant les années soixante, chaque fois que pense à reprendre la route, la chanson Born to be Wild, du groupe rock canadien Steppenwolf, me résonne en tête.

Vous souvenez-vous des paroles?

Get your motor runnin’

Head out on the highway

Lookin’ for adventure

And whatever comes our way

Born to be wild…

 

Alors je vous pose la question : Quand allez-vous vous mettre au volant de votre VR et partir trouver votre propre chemin?

 

Prévoyez votre voyage

Pour de plus amples renseignements sur les voyages à bord d'un VR, voirLiberté en VR.

 

Quelques statistiques intéressantes

  1. Plus d'un million de VR parcourent les routes canadiennes Liberté en VR
  2. Il y a plus de 400 concessionnaires de VR au Canada Association des commerçants de véhicules récréatifs du Canada