Parler à vos parents de se départir de certains biens et de déménager

Richard (Woody) Huizenga
 

Je m'estime chanceux.

Je n'ai jamais eu à avoir cette discussion avec mes parents. Ils l'avaient déjà eue. Ils l'avaient depuis des années : Que ferons-nous lorsque cet endroit nous demandera trop?

Depuis quelque temps, le sous-sol de la maison où j'ai grandi devient de moins en moins encombré. Mes parents m'ont régulièrement demandé si je voulais des jeux, des jouets ou des livres de mon enfance. J'ai pris quelques livres et une commode. Mes parents, qui n'ont jamais été sentimentaux par rapport aux choses, ont vendu ou donné le reste.

Lorsqu'ils ont décidé de déménager de mon énorme maison d'enfance à un endroit plus petit avec tout sur un même étage, que l'un ou l'autre pourrait gérer seul, cela s'est donc fait facilement. Ils habitent maintenant dans une collectivité pour les personnes âgées de 55 ans et plus. Cinq minutes de marche dans une direction les mènent au centre communautaire. Un terrain de golf est situé à cinq minutes dans une autre direction. (Mon père a découvert le golf à 75 ans.)

À un certain moment, ils devront peut-être déménager dans une résidence pour personnes âgées, une autre décision que je m'attends à ce qu'ils prennent eux-mêmes. Nous n'aurons pas à les y pousser. Ils nous faciliteront la tâche, comme ils l'ont fait tout au long de leur vie.

Passer d'une étape de la vie à une autre ne se fait toutefois pas naturellement pour tout le monde. Certains de nos parents peuvent avoir besoin de soutien et d'encouragement. Et, si ce n'est pas facile pour vous, pensez à combien cela peut être encore plus difficile pour eux.
 

Comment pouvez-vous aider vos parents?

Parlez-leur. Faites-le avec douceur et respectueusement. Parlez-leur de leur situation de vie actuelle et de leur santé. Résistez à l'envie de prendre les choses en main. Vous ne devriez organiser une réunion de famille, planifier une intervention ou prendre une approche qui dérobe à vos parents leur autonomie d'adultes qu'en dernier recours seulement.

Parlez-leur des choses qui sont plus difficiles qu'elles ne l'étaient auparavant, comme tondre la pelouse, monter les escaliers et passer l'aspirateur sur tous ces étages. Vous pourriez être surpris à quel point vos parents avaient déjà pensé à un grand nombre de ces questions. Assurez-vous qu'ils peuvent vous parler facilement de leurs préoccupations. Aidez-les à trouver des réponses.

Parlez avec eux de leurs objectifs, de leurs espoirs et de leurs peurs. Les personnes âgées pensent toujours à l'avenir. Demandez à vos parents ce qu'ils désirent faire du leur. Déménager dans une plus petite maison ou un appartement leur permettra-t-il de voyager davantage? D'habiter plus près des amis et des membres de la famille? D'avoir un meilleur accès au transport en commun?

Parlez à vos parents de l'avenir qu'ils désirent et de la façon dont vous pouvez les aider à le réaliser. De plus, pensez à la façon dont vous pourrez faciliter cette conversation pour vos enfants dans quelques années.