Des résultats électoraux incertains, mais notre message est clair

05 octobre 2018

Federal Retirees reflect on the town hall held with candidates in Fredericton, August 2018

 

Le 24 septembre, les électeurs du Nouveau-Brunswick se sont rendus aux urnes et les résultats du vote sont très incertains.

Il faut 25 sièges pour former un gouvernement majoritaire dans la province, et les libéraux et les progressistes-conservateurs ont à peine réussi à obtenir 21 et 22 sièges respectivement. Même si les progressistes-conservateurs ont remporté le plus grand nombre de sièges, le Parti libéral s’est engagé à conserver le pouvoir en demandant l’appui d’un des petits partis de l’Assemblée législative. Même si le NPD n’a pas réussi à élire de députés, le Parti vert et le parti L’Alliance des gens ont remporté chacun trois sièges à l’Assemblée législative. Cela pourrait faire de l’un ou l’autre parti un allié des plus importants pour le prochain gouvernement.

Le Nouveau-Brunswick n’a pas élu de gouvernement minoritaire depuis 1920. À l’heure actuelle, on ne sait pas exactement quel parti ou quels partis formeront le gouvernement, ni si la province devra tenir d’autres élections le plus tôt possible.

Peu importe le résultat final, Retraités fédéraux a joué un rôle important dans cette élection. Grâce au travail assidu et au dévouement de nos membres et de nos bénévoles, Retraités fédéraux a fait en sorte que les partis politiques comprennent les priorités de nos membres et des aînés de la province et que nos membres aient les outils nécessaires pour prendre une décision éclairée aux urnes.

« Même si les résultats de l’élection demeurent incertains, notre message a été et demeure clair. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a un rôle important à jouer dans l’adaptation des politiques et des systèmes publics aux besoins des aînés d’aujourd’hui et de demain », a déclaré Léonard LeBlanc, administrateur de district pour la région de l’Atlantique. « Retraités fédéraux continuera de défendre les intérêts de nos membres et des aînés canadiens, pour que le prochain gouvernement du Nouveau-Brunswick tiennent soigneusement compte de leurs besoins. »